Blog link2portal.com
Gastronomie

Le calcul du cout de matière d’un plat

Le domaine de la restauration ou de toute autre entreprise en lien avec les plats est un domaine profond. Pour les interlocuteurs qui ne veulent pas perdre de l’argent dans le cadre de leurs affaires, ils doivent savoir calculer le prix du plat qu’ils veulent vendre. Pour connaitre ce prix, il faut commencer par connaitre le cout de la matière première qui compose ce plat.

L’importance de la matière première et du prix de cette dernière

Pour calculer le cout matiere d un plat il faut commencer par savoir le prix de ces matières premières. Le coût des matières premières est en fait le prix des composants qui permettent de fabriquer un plat. C’est en fait l’une des trois dépenses que comprennent les couts des produits vendus ou CPV. En plus du prix des matières premières, il y a aussi le prix de la main-d’œuvre et l’amortissement. Les entreprises alimentaires l’ont compris pour la plupart. L’approvisionnement et l’achat de matières premières à un prix abordable sont considérés comme un avantage concurrentiel. Pour pouvoir déterminer le prix ainsi que le coût de production des plats et menus, il faut suivre cinq règles de base. Cela permet notamment de consolider la rentabilité de l’entreprise. Les termes peuvent être un peu compliqués à comprendre pour les interlocuteurs. Après tout il est surtout question de prix de vente, de coût de production et autres. Pour faire simple le prix de vente c’est la valeur monétaire pour laquelle le client est prêt à payer de sa poche. C’est donc l’appréciation du plat fait par le client. Le prix de vente c’est aussi le seuil de résistance du client, si c’est trop cher il ne paiera pas.

Les tarifs des plats

Calculer le cout matiere d un plat doit prendre en compte les coûts de production. Les coûts de production doivent être calculés à partir de la marge de l’activité. Il faut comprendre que la marge permet de financer tous les coûts indirects liés à l’activité. Qu’il s’agisse des revenus, des salariés, des loyers, des pertes de produits et ainsi de suite. Concernant la marge, elle est de 65% pour la restauration traditionnelle en général. Pour les commerces de ventes à emporter elle est d’environ 80%. La marge permet de déterminer facilement le coût matière à appliquer. Les tarifs vont ainsi donc dépendre des facteurs que sont les prix pratiqués dans la profession, l’appréciation des clients, les charges indirectes et enfin les coûts matières. Il est conseillé aux interlocuteurs voulant se lancer dans cette aventure de se renseigner en premier sur les tarifs et marges pratiqués par les concurrents. Il faut comprendre ici les concurrents les plus proches en activité, mais aussi géographiquement.

Établir le prix de vente des plats

Un excellent conseil pour vendre des plats et se faire une marge dessus est de revoir la carte ainsi que les tarifs régulièrement. Pour les restaurateurs novices, il leur est conseillé d’alléger leur carte. En effet, lorsque cette dernière est trop remplie, elle a un impact négatif direct sur la rentabilité de l’activité. Concernant la fixation des prix de vente, il est question de faire preuve de stratégie. Il est ainsi recommandé de faire des fiches lors de la réalisation des plats. Établir une liste des ingrédients utiles et faire le calcul de la quantité à utiliser est la base. Cela permet de gagner du temps, mais aussi d’optimiser les quantités sans faire des déchets alimentaires.

Related posts

Ces initiatives qui réconcilient les français avec la nourriture

Journal

Où se trouvent les lieux d’ostréiculture en France ?

adrien

Les produits laitiers bretons, pourquoi les choisir ?

Journal

Ce que vous devez savoir sur le vin grec

Ines

Pourquoi installer une machine à café dans une entreprise ?

aymen

Le bagel, le nouveau sandwich à la mode

Journal