Blog link2portal.com
Emploi et Enseignement

Tout savoir sur le métier d’élagueur-grimpeur

Tout savoir sur le métier d’élagueur-grimpeur
Rate this post

L’élagage est une opération qui consiste à tailler les branches d’un arbre tout en gardant sa forme initiale. Cette opération s’applique sur tout type d’arbre que ce soit un arbuste de faible hauteur ou des arbres de très grande hauteur. Cependant, elle nécessite l’intervention d’un élagueur professionnel en vue de limiter tous les risques de danger autant pour l’arbre que pour le particulier.

En quoi consiste le métier de l’élagueur grimpeur ?

Le métier de l’élagueur grimpeur est l’un des métiers les plus risqués parmi tous les métiers d’espaces verts. Il consiste à tailler les arbres en vue de limiter sa croissance, de préserver sa santé ou juste de lui apporter une bonne touche d’esthétisme.

Le vrai risque du métier est qu’il se fait en hauteur, à plusieurs mètres du sol. En effet, l’élagueur grimpeur n’effectue son travail que sur certaines catégories d’arbre, principalement les arbres de grande hauteur. Il sera alors non seulement sujet à des risques de coupure à cause de l’utilisation des outils tranchants, mais également à des risques de chute.

Si nécessaire, l’élagueur grimpeur peut également effectuer l’abattage ou bien le haubanage de l’arbre.

Quelles sont les qualités et compétences requises pour devenir élagueur grimpeur ?

L’élagage d’un arbre est une opération à très grand risque autant pour l’arbre que pour le travailleur. En effet, la santé de l’arbre est mise en jeu pendant la coupe. Par exemple, si la taille est mal faite ou que l’élagueur fait la moindre erreur pendant la coupe, l’arbre risque d’avoir de grande difficulté à cicatriser. Par la suite, la plaie risque d’être infectée par les parasites et moisissures et les branches vont alors faiblir puis mourir. L’élagage d’un arbre exige alors de la concentration, de la prudence et de l’acuité visuelle.

Aussi, l’élagueur grimpeur doit être bien équipé, avoir des connaissances suffisantes sur les outillages ainsi que des connaissances botaniques.  En effet, l’élagueur doit en premier lieu connaitre les caractéristiques de l’arbre et ensuite bien choisir l’outil nécessaire à la coupe avant de commencer la coupe. Cela dans le but d’éviter que l’arbre ne soit grandement endommagé.

Afin de pouvoir exécuter l’élagage en bonne et due forme et en toute sécurité, tout professionnel dans le domaine à l’exemple de cet élagueur expérimenté dans le 38 se munit de tous les équipements de sécurité et des outils d’élagage nécessaire.

Il aura besoin de mousquetons afin de faciliter la grimpe sur l’arbre. Ces mousquetons peuvent être à verrouillage automatique, à vis ou à maillons rapides. L’élagueur doit aussi se munir de cordes pour le permettre de se déplacer à l’intérieur de l’arbre en se hissant au niveau des branches supérieures.

Pour sa sécurité, l’élagueur doit s’équiper d’un harnais et d’équipements de protection comprenant un casque antibruit, des gants de protection, des lunettes et des vêtements anti-coupure. Et afin de pouvoir hisser ou descendre les objets lourds et les branches importantes, des poulies seront également nécessaires à celui-ci.

Pour l’élagage des branches, l’élagueur va avoir besoin d’une tronçonneuse, d’une coupe branches télescopiques et d’un câble de haubanage.

Enfin, étant donné que l’élagage est une opération qui se fait en hauteur, l’élagueur grimpeur doit avoir une bonne condition physique et ne pas être sujet aux vertiges. Il doit également maîtriser les différentes techniques de grimpes et respecter toutes les règles de sécurité qui y sont appliquées.

Related posts

Quels sont les différents travaux d’un élagueur ?

Tamby

Les solutions pour se préparer efficacement aux entretiens

Journal

La nécessité de suivre une formation pour devenir chauffeur VTC

Journal

Leave a Comment