Blog link2portal.com
Economie et Finances

Scalping : une méthode perdante sur le long terme ?

Scalping : une méthode perdante sur le long terme ?
Rate this post

A la différence du day trading qui consiste à tenir un trade pendant une partie de la séance de bourse, le scalping est une technique d’intervention qui consiste à prendre des positions sur un ou plusieurs actifs en visant de petites variations. On pourrait assimiler cette méthode à celle d’un braquage de banque. L’intervention doit être rapide et précise. Le but étant de sortir du marché au bout de quelques secondes voire quelques minutes tout au plus.

L’enchaînement de ce type d’opérations, plusieurs dizaines ou centaines de fois au sein d’une même séance de bourse permet de multiplier les petits gains et ainsi assurer une performance intéressante au bout de quelques mois. Toutefois, cette stratégie qui plaît tant aux particuliers qui commencent à investir en bourse est-elle vraiment rentable sur le long terme ?

Une rentabilité élevée en théorie

Parmi les adeptes du scalping, nombreux sont ceux qui expliquent que pour réussir, il faut mettre en place un stop loss assez serré ( un peu mois que le target profit ) et posséder un mental suffisamment robuste pour ne pas y toucher. L’objectif étant d’obtenir un pourcentage de trades gagnant très élevé afin de compenser les quelques trades perdant de la journée.

C’est évidemment le cas sur le papier. Avec un stop loss situé à 5 points et un target profit à 1 point, un taux de réussite de 84% permet de commencer à être profitable. Si on place le target profit à 2 points, on tombe à 72%. Et ainsi de suite.

Dans ces conditions, le travail du trader consiste à réunir les conditions optimales afin d’intervenir sur le marché uniquement en phase de tendance quand la probabilité de réussite est élevée.

Le scalper réellement gagnant ?

Le mythe du scalper gagnant est très répandu sur internet laissant croire que cette technique d’intervention est à la portée de tous. En réalité, les investisseurs qui débutent en bourse se retrouvent bien souvent pris dans un engrenage. Ils commencent par gagner de petites sommes. Puis, fort de ces quelques succès, ils s’enorgueillissent et sont happés par la folie des marchés.

En effet, alors que ces traders novices se pensent en sécurité, estimant à tort que leur exposition sur le marché est courte et sans risque en cas de retournement de tendance. Les faits montrent que les pertes ont tendance à s’accumuler et le sentiment d’échec les poussent à augmenter la taille de leurs positions pour rattraper leurs pertes.

Le plan de trading, qui paraissait bien huilé depuis le début, finit par s’effriter et l’investisseur se retrouve seul face à ses propres émotions et ses doutes.

Le casino gagne toujours à la fin

Au fond, le problème du scalping tient en un mot : la pérennité. De la même manière qu’il est possible de réussir à gagner de l’argent au casino pendant un certain temps, l’intérêt de celui-ci est de laisser le client captif de son environnement. Il sait que le joueur finira par enchaîner une série de de parties perdantes et que la gestion de son capital finira par voler en éclat au bout d’un moment.

Le casino laisse donc ce dernier réinvestir ses gains dans cette machine infernale pour se retrouver sans un sou à la fin de la soirée.

C’est d’ailleurs ce que prouve une étude de l’AMF ( Autorité des Marchés Financiers ) datée de 2014. Le gendarme français de la bourse avait étudié le profil des investisseurs qui plaçaient leur argent sur le Forex et les CFDs pendant une période de trois ans ( 2011 à 2014 ). La conclusion de ce rapport montrait que plus un trader était actif, autrement dit, que le nombre d’ordres qu’il passait sur la plateforme de trading était important, plus les moins-values devenaient importantes.

Conclusion

Alors que le volume de transactions réalisées par des algorithmes ne cesse d’augmenter sur les marchés boursiers ( environ 60% des échanges à Wall Street ), signe que le trading haute fréquence s’avère être une activité lucrative pour les professionnels ( banques, fonds spéculatifs ), les particuliers qui veulent reproduire ce schéma à leur niveau ne se battent pas avec les mêmes armes.

Un particulier aura toujours des difficultés à laisser ses émotions de côté et c’est ce qui rend le scalping toxique à long terme.



Related posts

Les crypto-monnaies et leurs avantages à connaître

Laurent

De quelle manière investir sur le Forex au Pakistan?

Mathilde Würzberg

Faire des économies en stockant facile

Journal

Leave a Comment