Blog link2portal.com
Maison et Jardin

Restaurer ses meubles anciens : quelles sont les étapes à suivre?

Restaurer ses meubles anciens : quelles sont les étapes à suivre?
Rate this post

De nos jours, on parle beaucoup de l’écologie, du comportement écoresponsable et du recyclage. Au lieu de revendre ou de déposer nos vieux meubles à la déchèterie, il vaut mieux leur donner un second souffle et les restaurer. Si vous souhaitez restaurer vos meubles anciens, cet article vous intéresse. Dans le cadre de celui-ci, nous abordons les étapes à suivre pour leur restauration.

La préparation du meuble à restaurer

La restauration de meuble ancien passe nécessairement par l’étape du nettoyage et du dégraissage. Pour ce faire, on a généralement recours à de l’acétone. C’est un solvant puissant qui, en plus de dégraisser la surface du bois, retire le vernis ou la peinture endommagée.

Au cours de cette opération, munissez-vous de gants de protection en caoutchouc, de lunettes de protection et d’un chiffon microfibre. En vous servant de ce dernier, appliquez l’acétone dans les moindres recoins du meuble.

Vous pouvez utiliser un décapant chimique ou un décapant thermique par la suite pour éliminer le plus gros des résidus de peinture et de vernis issus du précédant traitement. Néanmoins, il faudra constamment observer les consignes d’utilisation des différents produits.

Enfin, on procède au ponçage du meuble en bois pour le préparer à réceptionner son nouveau traitement. Pour cela, utilisez du papier de verre à grains fins. Vous pouvez aussi vous servir d’une ponceuse électrique.

Le traitement du bois contre les insectes xylophages

Les meubles anciens en bois abritent la plupart du temps des insectes xylophages. Les termites, les capricornes et les vrillettes se nourrissent de cette matière et déposent leurs larves dans les galeries qu’ils creusent. Dans ce cas de figure, l’application d’un insecticide sur le meuble est incontournable. Sachez qu’il existe actuellement des traitements écologiques. Nous vous conseillons de les privilégier.

En outre, ce type de traitement peut être entrepris à titre préventif. Le produit en question sera de ce fait appliqué en deux couches sur le meuble au moyen d’un rouleau ou d’un pinceau. Quant au traitement curatif, il est injecté dans le bois à partir des galeries créées par ces insectes ravageurs.

La réparation des petits défauts du meuble en bois

Après le décapage de la peinture ou du vernis, des fissures ou des petits trous peuvent se dévoiler. Pour obtenir un résultat irréprochable, il importe de les masquer. Pour cela, vous pouvez recourir à différents matériaux. Il y a par exemple la pâte à bois pour reboucher les petits trous, les mastics bicomposants pour les trous plus importants ou encore les durcisseurs bois pour consolider les parties vermoulues.  Avec ces produits, vous pouvez procéder au rebouchage et à la réparation de votre meuble ancien avant d’entamer la finition.

Cette étape demeure évidemment facultative. Toutefois, votre meuble risque toujours d’avoir un point faible et un aspect esthétique bricolé une fois restauré. Pour que celui-ci retrouve son état d’antan, nous vous conseillons de laisser sa restauration aux soins d’un professionnel comme https://www.restaurateur-brocanteur-06.fr/.

Les travaux de finition

L’application d’une nouvelle peinture clôture les travaux de restauration de meubles anciens. Celle-ci sera précédée d’une sous-couche et sera par la suite appliquée en deux couches. Pour mieux protéger le bois, vous pouvez rajouter une couche de vernis par-dessus la peinture. Le rendu final n’en sera d’ailleurs que meilleur.

En revanche, si vous désirez préserver l’aspect veiné du bois, vous pouvez tout simplement utiliser de la cire ou du vernis. Mais pour que le résultat soit satisfaisant, nous vous conseillons de solliciter les services d’un spécialiste en restauration de meuble.

Related posts

Comment remplacer une colonne lavabo par meuble ?

Ines

Soyez branché avec les appliques murales de marque

Tamby

Confier la gestion de sa résidence secondaire à un tiers, c’est possible

Journal

Leave a Comment