Blog link2portal.com
Environnement Immobilier

Comment aménager son terrain pour une tiny house ?

Comment aménager son terrain pour une tiny house ?
Rate this post

Aménager votre terrain pour une tiny house

Une chose que j’ai réalisée tout au long de mon parcours, c’est que non seulement il faut construire une maison, mais qu’il y a aussi beaucoup de choses à faire pour aménager le terrain lui-même. Ces éléments comprennent l’accès, l’infrastructure, la sécurité et les services publics. Chacune de ces catégories peut être délicate et coûteuse en soi, mais très nécessaire pour vivre.

Considérations générales sur l’emplacement de votre tiny house

Vous remarquerez que j’ai un champ à la limite de la propriété où j’ai deux entrées/sorties à mon terrain de gravier. Cela me permet de faire entrer la maison, de la dételer et d’avoir un endroit pour sortir avec le camion. Cela me permet également d’accéder à ma remorque de stockage si je veux la déplacer ou l’enlever de la propriété. Il est important de réfléchir avant d’amener votre maison sur la propriété :

Comment allez-vous entrer dans la propriété ?
Comment allez-vous sortir de la propriété une fois que la maison sera placée ?
Comment sortirez-vous avec la maison si vous devez la déplacer ?
Les courbes sont-elles trop serrées pour être faites avec une si grande roulotte/maison ?
Dans quelle direction voulez-vous que votre porte d’entrée (arrière de la caravane) soit orientée ?
Une autre chose à considérer est le stationnement de votre voiture et des voitures des visiteurs.

J’aime aussi pouvoir me garer tout près de la porte pour le jour de l’emménagement ou pour faire les courses.

Je vous suggère également de placer votre tiny house dans un endroit avec des arbres à feuilles caduques afin que votre maison soit ombragée en été et ouverte au soleil en hiver. Avant de déplacer la maison à mon emplacement, je me suis assuré de faire le tour et d’inspecter tous les arbres environnants pour voir s’il fallait en enlever certains parce qu’ils présentaient un danger de pourriture. J’ai découvert un arbre qui était prêt à tomber n’importe quel jour, alors je l’ai coupé avant que la maison ne soit jamais là.

Outils de planification

Il y a quelques outils dont je dispose pour l’aménagement des allées, l’emplacement des conduites d’eau, les arbres à couper et d’autres activités de planification. Il est important d’obtenir de bonnes mesures afin de pouvoir planifier la quantité de matériaux dont vous aurez besoin pour des choses comme les allées en gravier, le béton pour les socles que vous allez couler et les distances pour les lignes d’eau.

Roue de mesure

Cette fonction vous permet de mesurer facilement les distances afin de prévoir où les choses vont aller. Vous voulez une roue plus grande parce qu’elle peut franchir un terrain accidenté tout en obtenant une bonne lecture et qu’elle vous facilite un peu la tâche lorsque vous passez sur des rondins, etc. Je vous recommande cette roue de mesure particulière si vous en cherchez une.

Si vous en prenez une, je vous recommande d’éviter la marque Kenson, j’ai constaté qu’elle ne tenait pas la route. Et lorsque vous planifiez votre terrain, assurez-vous de savoir où se trouvent les limites de la propriété et que la plupart des endroits exigent un recul d’au moins 15 pieds par rapport à toute limite de propriété. Je me demande toujours ce que c’est et je double la distance au cas où je me trouverais en dehors de la limite de ma propriété.

Drapeaux pour le marquage

Marquage des terres par des drapeauxA présent que vous avez une idée de l’endroit où vous voulez mettre les choses, marquez-les avec ces petits drapeaux. Cela vous donnera une meilleure idée de l’espace. Cela vous permettra également de comprendre où les choses se trouveront par rapport à d’autres choses comme le stockage, les allées, les patios et les aires de stationnement.

Vous pouvez vous procurer ces drapeaux de marquage à bas prix ici.

Un bloc note imperméable pour prendre des notes

Je prends toujours des notes quand je fais ça, pour pouvoir m’y référer plus tard quand je fais mes devoirs à la maison. Inévitablement, vous aurez oublié de vérifier quelque chose, donc le fait d’avoir des dimensions écrites permettra de comprendre les choses après mon départ. Mon carnet de voyage est un carnet Rite In The Rain, un petit bloc-notes étonnant qui n’a pas d’importance s’il est mouillé. Ils sont solides et très utiles.

Quoi que tu utilises, assure-toi de bien noter les choses parce que tu auras plein de chiffres dans la tête.
La première étape pour amener la terre au point où l’on peut y vivre est tout simplement d’y avoir accès. Cela se traduit par des routes, des allées, des virages et des aires de stationnement. Avant même de penser à tracer la route, vous devez d’abord déblayer le chemin, enlever les arbres, niveler la terre et faire votre chemin jusqu’à votre nouvelle maison. Vous avez plusieurs options : gravier, ciment et asphalte. Le gravier est le plus économique. Je ne vous conseille pas de vous contenter de la terre, parce que vous apportez une maison très lourde, elle risque de se coincer et de devenir boueuse sous la pluie.

Voici une vidéo de l’installation de ma route, de mon virage et de mon parking. Notez que j’ai eu beaucoup plus de facilité parce qu’il y avait une vieille route de terre à cet endroit, il s’agissait donc simplement de la nettoyer et de la niveler. Tout le processus a nécessité environ 6 heures de travail.

Infrastructure

La pose des lignes, des tuyaux et des autres raccordements clés est une tâche assez délicate car elle nécessite souvent des travaux pénibles ou du matériel lourd. Lorsque vous faites passer des tuyaux et des lignes sur une certaine distance, vous vous heurtez à des problèmes de chute de tension et de pression ; vous devez donc veiller à dimensionner les choses de manière appropriée et cela vous dictera l’endroit où vous pourrez effectivement placer votre maison. Lorsque j’ai regardé le terrain pour la première fois, j’ai voulu placer ma maison à environ 300 pieds de son emplacement actuel. Cela signifiait que je devais faire passer un fil n°3 pour compenser la chute de tension car je faisais passer la ligne jusqu’à l’exposition solaire la plus proche, ce qui aurait coûté 700 dollars supplémentaires en fil simple !

Pour l’eau, je suis connecté à l’eau de la ville. Le compteur et l’installation m’ont coûté 2 200 $ (la ville fixe le prix), mais cela ne va que de la conduite d’eau principale jusqu’au bord le plus proche de votre propriété. Vous devez ensuite le raccorder de là à votre maison, ce qui me coûtera 800 dollars supplémentaires : 500 dollars pour les matériaux, 300 dollars pour la location du fossé, c’est moi qui fais tout le travail.

Gestion de l’eau

Pour les douches, j’ai une cabine de douche 32″x32″ à la maison, mais je vais également construire une douche extérieure plus grande que je compte utiliser la majeure partie de l’année, sauf pendant les mois froids. Ces deux cabines alimenteront le système d’eaux grises, mais j’adore les douches extérieures et cela me permet d’avoir un peu plus de place dans la douche. Ma douche intérieure est fonctionnelle, mais elle est un peu à l’étroit. Consultez l’article du contructuer de tiny TocTocTiny pour plus d’informations sur la gestion de l’eau en tiny house. J’ai conçu mon système de plomberie de manière à avoir une conduite d’eau chaude qui alimente ma douche extérieure, mais elle est équipée d’un robinet à bille à l’intérieur de la maison, ce qui me permet de l’éteindre pour éviter le gel en hiver.

Un autre aspect de l’infrastructure est la manière dont vous allez gérer vos flux de déchets. Pour moi, cela se divise en cinq catégories :

  • Les déchets
  • Recyclables
  • Compostables
  • Eaux grises
  • Compostage des déchets de toilettes

Pour les ordures et les produits recyclables, j’ai des barils de la ville qui sont ramassés au bout de mon allée une fois par semaine. Pour les matières compostables telles que les restes de nourriture (sans viande, graisse ou agrumes), je les traite avec un bac à vers rouge wriggler que je garde dans un bac extérieur. Je préfère le lombricompostage au compostage ordinaire parce que c’est un processus beaucoup plus actif, c’est super facile et si je l’oublie, il continuera sans moi. En outre, cela décompose les choses beaucoup plus rapidement. Pendant les mois les plus chauds, il peut supporter quelques kilos par semaine, passant des déchets à la saleté en 4 à 6 semaines sans que je me retourne.

Pour les eaux grises, je vais construire une petite roselière qui prend l’eau déjà assez propre, enlève tous les solides et la nettoie, puis l’envoie dans des tuyaux d’irrigation qui serpentent à travers les arbres. Il est important de noter que j’ai passé environ 6 mois à trouver des alternatives biodégradables à tous mes détergents (shampoing, savon à main, détergent à vaisselle, etc.), donc l’eau qui sort de ce système est plutôt bonne au départ.

Mes déchets de toilettes à compostage sont les plus difficiles à traiter parce que ma ville ne permet pas les systèmes de compostage du fumier. Je loue également un terrain, je ne pense donc pas qu’il soit approprié d’installer un système de compostage sur le terrain lui-même. Si c’était le cas, je suivrais la procédure décrite dans le manuel sur les déchets humains. Ainsi, pour respecter le code local et le propriétaire du terrain, je mets les déchets en sac toutes les deux ou trois semaines dans un sac « plastique » biodégradable et je les envoie avec les ordures ménagères de la ville ; à ce stade, c’est comme une couche, mais le plastique se décompose rapidement dans une décharge. Il existe d’autres options pour cela aussi et je les ai envisagées, mais pour moi, cette méthode fonctionne.

Sécurité

Les gens me posent souvent cette question et cela me semble très étrange, mais en termes de sécurité, j’ai quelques lignes de défense. Tout d’abord, vous devez réaliser que la plupart des criminels sont ceux qui ont des opportunités. Ils ne veulent pas travailler dur ou passer beaucoup de temps à voler une tiny house.

L’autre chose, c’est que je vis dans une grande ville, mais la terre sur laquelle je vis est cachée au fond de routes secondaires et au fond de 26 acres boisés. La probabilité que quelqu’un la trouve est assez faible, à moins qu’il ne sache y chercher. Dans ce contexte, ma tiny house pèse 5 000 kg, ce qui signifie que seul un nombre limité de camions peut la remorquer.

J’ai ensuite retiré les roues de la remorque parce qu’il faut les faire décoller du sol (choc des pneus) et si je les avais simplement soulevées, la maison serait très haute sur le sol. En les enlevant, je pourrais donc abaisser ma maison d’environ 1,5 pied par rapport aux pneus. Il est ainsi beaucoup plus facile d’entrer et de sortir de ma maison. Les pneus sont enchaînés hors de vue. Ensuite, j’ai une barrière de style agricole à l’entrée de mon allée, que je mettrai plus tard sur un bras d’ouverture automatique avec une serrure ; pour l’instant, sa chaîne est juste verrouillée quand je ne suis pas là.

Il y a quelques autres choses que je fais pour assurer la sécurité, mais à un moment donné, vous devez réaliser que vous ne pouvez pas empêcher tout ce qui peut arriver de mal et que vous devez continuer votre vie.

Services publics

Pour l’électricité, je prévois d’utiliser le solaire, dont j’installerai un système de 1,67 Kw cet automne/hiver. Les panneaux et l’équipement seront montés sur des patins au sol car je ne fais que louer le terrain, je ne peux rien avoir de permanent. Pour un système de cette taille, on ne peut pas l’installer sur le toit, et je veux pouvoir accéder aux panneaux pour les nettoyer facilement. L’onduleur sera une unité de 4 000 watts, avec un grand banc de batteries. Le système coûtera environ 15 000 dollars si je l’installe moi-même.

Dans ma maison, mon poêle et mon chauffe-eau sans réservoir seront alimentés au propane. Le réfrigérateur, mes 15 lampes LED, mon ordinateur portable, mon téléphone portable et le grand écran de mon ordinateur (qui sert aussi de télévision) sont tous alimentés à l’électricité. Le climatiseur/chauffage sera une mini-pompe à chaleur qui peut gérer les deux, et fonctionnera à l’électricité.

Pour l’internet, je serai connecté à l’internet câblé à haut débit standard. J’aurai aussi mon téléphone portable qui a l’Internet. J’ai envisagé de me procurer un hotspot mobile sans fil, mais ils ont tous une limite de données d’environ 5 à 10 gigaoctets. Si vous regardez 2 ou 3 films sur Netflix, vous dépassez cette limite en 4 heures environ et vous êtes foutu le reste du mois. Il est à noter que les cartes sans fil qui prétendent être « illimitées » ne le sont pas vraiment. Si vous lisez les petits caractères, elles ont toutes une limite de données. Pour Verizon, « illimité » signifie 10 gigas.

Je n’aurai pas de télévision traditionnelle ni de câble. Je reçois toutes mes émissions de télévision et tous mes films en ligne et, en général, je ne regarde pas beaucoup de toute façon. Pour la lessive, j’ai une laverie automatique à quelques minutes de chez moi, mais pour moi, je déteste faire la lessive. Alors mon truc à la mode, c’est que j’utilise un service qui vient chez moi et qui vient le chercher, fait la lessive et la ramène.

Stockage en vrac

Avant d’entrer dans cette section, je sais que certains d’entre vous pensent « stockage supplémentaire ! Ce n’est pas de la petite vie ! » C’est très bien si vous pensez cela, mais ce n’est pas pratique pour moi et je conçois cela pour moi. Le but de ce voyage n’est pas d’être minuscule, c’est de concevoir une vie qui vous permette d’atteindre vos propres objectifs. C’est ce que je fais et je pense que c’est un mauvais service à vous si vous vous limitez artificiellement par des idées préconçues.

En réduisant mes possessions, j’ai réalisé que certaines choses pouvaient rentrer dans ma tiny house, mais je ne voulais pas. Des choses comme les outils, le matériel de camping, les vélos, les gros paquets de consommables (papier toilette, serviettes en papier, etc.). J’ai vite compris que même si je pouvais tout faire rentrer dans ma petite maison, je ne devais pas le faire. J’ai donc essayé de trouver ce que je devais faire. Je savais que tout ce que je choisis devait avoir un coût initial unique, car je ne voulais pas louer une unité de stockage ou autre. Je voulais aussi qu’il soit relativement protégé de l’eau et des insectes.

Certaines personnes ont suggéré un stockage sous la minuscule maison ou de petits hangars ou armoires en plastique. Comme je suis en location, je ne pouvais pas construire quelque chose de permanent, il fallait donc que je trouve une solution de stockage que je puisse déplacer et emporter avec moi. Au départ, j’ai pensé à l’un de ces hangars que vous voyez dans les parkings de votre quincaillerie à grande surface, mais ils étaient soit trop bon marché, soit trop chers. J’ai plutôt opté pour une remorque fermée qui coûtait à peu près le même prix qu’un de ces hangars. Cela m’a donné la flexibilité de pouvoir la déplacer, mais aussi d’être un grand espace de stockage.

Espaces extérieurs

Une partie de la vie dans une petite maison consiste à prendre la décision de ne pas rester enfermé dans sa tiny house. Cela vous oblige à sortir davantage. Une partie de cela consiste à avoir de grands espaces extérieurs. Pour moi, cela signifie un foyer avec des chaises confortables des Adirondacks, des endroits pour se promener, un grill et un jardin.

Selon le climat, la vie à l’extérieur peut sembler différente, mais environ la moitié de l’année ici est très confortable pour être dehors. Les espaces extérieurs sont essentiels pour organiser des fêtes, recevoir des invités et simplement passer du temps libre. Ne vous contentez pas de concevoir l’espace intérieur parfait, concevez aussi l’espace extérieur parfait pour vous !

Visibilité

En général, je pense qu’il est important que votre tiny house soit placée là où personne ne peut la voir facilement depuis la route. Légale ou non, il n’est pas prudent d’attirer beaucoup d’attention. Assurez-vous que la maison ne peut pas être vue en toutes saisons. Si vous emménagez au printemps, vous pourrez peut-être voir la maison depuis la route en automne, car les feuilles ont disparu.

Exposition au soleil

J’en ai parlé dans une section précédente, mais j’ai pensé qu’elle méritait aussi sa propre section. En ce qui concerne l’énergie solaire, il faut tenir compte de la position de votre maison par rapport à l’apport solaire au cours des saisons. Vous devez également tenir compte de la proximité d’une grande ouverture d’exposition solaire si vous voulez faire des panneaux solaires. Tout ce qui se trouve à plus de 15 mètres entre votre maison et l’emplacement de vos panneaux solaires va entraîner une chute de tension suffisamment importante pour qu’il faille y remédier.

Proximité des commerces

Cette section traite plus en détail de la proximité de la terre par rapport à d’autres choses. Votre terrain doit être suffisamment proche pour que vous puissiez continuer à vivre et tout ce qui va avec. Il doit notamment être situé à une distance raisonnable pour se rendre au travail, pour sortir dîner ou déjeuner, pour aller à la salle de sport, à la bibliothèque et à d’autres services similaires. Je prendrais également en considération l’endroit où se trouvent vos amis et votre famille. Dans quelle mesure voulez-vous être proche d’eux ?

Pour moi, je suis à 30 minutes de ma famille, à 15 minutes de mes amis, du centre ville, ainsi que des « points chauds » où j’aime me rendre pour dîner. Je travaille à la maison ou là où j’ai mon ordinateur portable et une connexion Internet. Je planifie souvent ma semaine en fonction de ce que je fais, puis je choisis des cafés près de l’endroit où je vais déjà. J’ai également accès à un espace de travail en commun, où je peux tenir des réunions et travailler si je veux juste sortir de la maison.

Related posts

2 conseils importants à suivre pour réussir dans l’immobilier locatif

Laurent

Découvrez les garanties d’un achat dans l’immobilier neuf 

Journal

Tout savoir sur le contrat de bail commercial

aymen

Leave a Comment