Blog link2portal.com
Sciences et Technologies

Les boîtiers de composants électroniques

Le boîtier électronique est un accessoire utile permettant d’augmenter la puissance d’une voiture. Il s’agit entre autres d’un matériel à installer sur son automobile de sport. Pour plus de détails, voici rédigés ci-après quelques points indispensables.

Boîtier électronique, que faut-il savoir ?

Appelé boîtier de circuit intégré, un boitier électronique est l’élément principal qui sert à la fois d’interface mécanique et de jonction électrique entre le circuit intégré, circuit imprimé et la puce. Généralement composé de plastique ou de céramique, ce boîtier permet donc de renforcer ou de booster la puissance d’un véhicule. Par conséquent, l’engin à quatre roues devient plus performant selon vos attentes. Par ailleurs, la pose d’un tel dispositif vous permet également de bénéficier d’économies considérables au niveau de la consommation. En fonction du type de votre voiture de sport, une réduction de consommation de 5 à 15 % est réalisable. Cette réduction dépend aussi de la façon dont vous conduisez votre bijou, surtout que vous profitez d’une expérience de conduite très spéciale.

Quelles sont les principales fonctions d’un boîtier ?

En principe, un boîtier électronique fonctionne de plusieurs façons aussi différentes les unes que les autres. Avec l’extérieur, il assure en premier lieu la jonction électrique. Dans ce rôle, plusieurs solutions sont en effet possibles. L’utilisation de pins en les brasant au circuit imprimé est entre autres une technique très efficace. Des plages dorées vont également être brasées lors du processus comme avec le cas d’un boîtier QFN. Et pour faire la jonction entre le PCB et le boîtier de type BGA par exemple, utiliser des billes de brasages est important. Les fonctions d’un boîtier électronique est en effet très large. Il assure la dissipation thermique, assure la protection de la puce des chocs, des rayonnements, et des poussières. Selon la classification JEDEC, d’autres fonctionnalités plus spécifiques sont également définies.

Classification

Plusieurs organismes de normalisation et de renom international existent afin de catégoriser tous les boîtiers de composants électroniques : EIAJ ou Electronic Industries Association of Japan, JEDEC, SEMI (Semiconductor Equipement and Materials Institue), Mil Standards (Standards militaires US) et l’ANSI/IPC (Interconnecting and packaging Electronic Circuits Standards). Des familles standard telles que le BGA, CGA, DIP, LGA, PGA, QFJ, SIM, SIP, SOF et encore beaucoup d’autres, sont particulièrement spécifiés par JEDEC. En général, plusieurs paramètres définissent la spécificité des boîtiers ; fonctions spécifiques, nombre de broches, matériau, famille et d’autres informations supplémentaires.

Les broches d’alimentation

Tout comme en électrotechnique, le brochage d’un boîtier de composants électroniques décrit les rôles respectifs des broches d’un composant simple ou complexe des circuits intégrés. Ce terme a en réalité le même sens qu’un diagramme de connexion. Les plus complexes sont surtout ceux des microprocesseurs tandis que celui d’un iode est le brochage le moins compliqué. Nombreux circuits intégrés possèdent au minimum deux broches qui sont installées sur le bus d’alimentation auquel elles sont liées. Il s’agit de la broche positive appelée Vdd, Vs+ ou Vcc et la broche négative repérée Vcc, parfois appelée VEE, VS ou VS.

Related posts

Bot de trading de crypto-monnaie : les avantages

Ines

Tout sur le DAC audio

aymen

Entreprise : comment choisir votre caisse enregistreuse?

Tamby

Leave a Comment