Blog link2portal.com
Maison et Jardin

Guide pour préserver la verdure de son gazon

Guide pour préserver la verdure de son gazon
Rate this post

Il existe plusieurs façons de préserver la verdure de son gazon. Cet article vous dévoile les pratiques à adopter pour avoir une pelouse de rêve. Voici les détails.

Tondre régulièrement

Pour entretenir votre gazon, il convient de tondre régulièrement. Cela lui permet de rester vert et en parfait état. La réalisation de cette opération nécessite le respect de certaines règles pour que les résultats soient irréprochables. D’abord, elle doit être faite à une fréquence régulière. L’idéale serait de la réaliser au moins une fois par semaine. Si vous avez la possibilité d’intervenir tous les quatre jours, ce serait encore mieux. Une tonte fréquente garantit la qualité de l’herbe. Puis, concernant la saison, vous ferez mieux d’agir durant la période de végétation. Pour être plus précis, la coupe doit avoir lieu au début de la croissance de l’herbe. Il est impossible de définir une période précise, car la période de végétation varie d’une herbe à une autre, en fonction des conditions climatiques. Cependant, vous devriez harmoniser la tonte suivant le climat de votre région. Toutefois, l’herbe se développe généralement entre février et novembre. Cependant, évitez de tondre au-delà de cet intervalle. Si vous souhaitez engager quelqu’un pour s’occuper de la tonte, sollicitez l’aide de ce jardinier situé dans la Loire Atlantique.

Entretenir les outils

Pour avoir un gazon bien tondu, il est indispensable d’avoir des outils bien affûtés. En effet, la tonte avec une lame qui n’est pas bien affûtée risque de jaunir la pelouse. Cependant, avant chaque intervention, aiguisez la lame de votre tondeuse.

En outre, la hauteur des herbes n’est pas la même. Puis, en cas d’arrachement des brins, la qualité de l’herbe est impactée. Les feuilles risquent de se dépigmenter. Et cette altération s’empire quand la température s’élève. C’est aussi le cas lorsque la pelouse manque d’eau en raison d’une absence de pluie ou d’un mauvais arrosage.

Fertiliser le sol

Il s’agit d’une étape d’une importance capitale. Si vous tenez à la qualité de votre gazon, vous ne devez en aucun cas négliger la fertilisation de votre pelouse. Cette opération contribue à l’alimentation du sol sur lequel votre gazon est planté. C’est pourquoi elle est incontournable.

La fertilisation est divisée en deux étapes bien distinctes. La fertilisation repose sur les conditions climatiques de votre région. Si vous vivez dans une zone chaude, agissez en février. Si vous habitez dans une région beaucoup plus froide, la fertilisation doit avoir lieu en mars. C’est la première étape.

La deuxième étape contribue au renforcement de la croissance du gazon que ce soit au niveau des racines ou au niveau des tiges. Pour ce faire, une intervention en automne, c’est-à-dire, entre le mois de septembre et le mois d’octobre, est nécessaire quel que soit le climat de votre région.

Si vous décidez d’effectuer vous-même les tâches relatives à la fertilisation du sol de votre gazon, humidifiez tout d’abord la terre avant de procéder. Sinon, pour un travail bien fait, vous pouvez faire appel à un jardinier qui s’en occupera pour vous.

Arroser votre pelouse de manière régulière

Toutes les plantes ont besoin d’eau pour s’épanouir. Il est à noter que la principale cause du jaunissement provient d’un manque d’eau. Cependant, ne négligez pas l’arrosage de votre pelouse. Afin d’assurer une quantité suffisante d’eau, respectez la proportion 5 litres par mètre au carré. Il est judicieux d’intervenir à la tombée de la nuit, car c’est à ce moment-là que l’évaporation est faible et l’eau parvient à bien pénétrer à l’intérieur du sol. En ce qui concerne la fréquence, un arrosage journalier n’est pas nécessaire : une fois par semaine suffit.

Related posts

Comment trouver un vitrier pas cher pour vos travaux ?

Journal

La baie vitrée à galandage est-elle faite pour vous ?

Christophe

Comment entretenir vos plantes de jardin?

Tamby

Leave a Comment