Blog link2portal.com
Maison et Jardin

5 conseils pour l’entretien des systèmes de VMC

5 conseils pour l’entretien des systèmes de VMC
Rate this post

5 Conseils de dépannage pour l’entretien des systèmes de VMC qui pourraient vous faire économiser de l’argent

Forte chaleur, air ambiant de mauvaise qualité ou nuisance sonores… En tant que propriétaire ou gestionnaire immobilier, vous savez qu’une panne d’équipement de VMC peut entraîner des contrecoups importants de la part des personnes qui comptent sur vous pour maintenir un environnement confortable.

Votre réputation et vos résultats étant en jeu, il est sage de surveiller de près ces systèmes pour en assurer l’entretien et la réparation. Cette liste de contrôle rapide est conçue pour vous aider à éviter des réparations et des arrêts coûteux en restant au courant des composants les plus critiques de votre équipement.

vmc double flux sur un immeuble

1- Soyez régulier dans le contrôle de vos équipements

Les principaux composants mécaniques de votre système de VMC et de réfrigération doivent être examinés à intervalles réguliers. Vérifiez les gaines, car une défaillance peut rapidement entrainer un excés de poussière ou d’humidité. La bouche d’aspiration du caisson d’échange d’air doit être exempte de toute moisissure ou poussière, vous devez donc vous occuper des fuites de fluide ou des débris. Si vous voyez des moisissures se développer, assurez-vous que votre traitement biocide fonctionne correctement.

2 – Vérifier particulièrement l’entrée d’air extérieur

Inspectez également votre unité de traitement de l’air, en particulier l’entrée d’air extérieur. Vous devez vérifier la zone autour du module pour voir s’il y a des sources de contaminants qui peuvent s’écouler à l’intérieur du bâtiment. Examinez le ventilateur, y compris l’état des pales et du moteur. Si vous constatez des zones de détérioration, remplacez ces pièces si nécessaire.

Votre liste de contrôle pour l’entretien préventif du système de ventilation mécanique devrait inclure la vérification de votre système de distribution. Il est important que la circulation de l’air dans le bâtiment ne soit pas entravée, de l’alimentation en air à la ventilation de retour. Examinez également les bacs d’évacuation pour vous assurer qu’il n’y a pas de fuites ou d’indications de développement de moisissures. Vous devrez également remplacer ou nettoyer les filtres à air.

3- Tenez un calendrier d’entretien et de vérification des caissons de VMC

Il peut être utile de tenir un calendrier d’entretien afin de savoir quand de nouveaux filtres ont été installés et quand ils doivent être remplacés. Les contrôles des thermostats sont également importants pour votre liste de contrôle de l’entretien préventif des systèmes de CVC du logement. En été et en hiver, réglez les points de consigne et les taux d’hygrométrie pour vous assurer que vous obtenez le meilleur rendement de votre système de ventilation.

A propos de rendements, si pensez à inclure ce critère dans le choix de votre système de ventilation mécanique. Aujourd’hui, des systèmes de VMC double flux sans conduit offrent des rendements supérieurs à 90%, et pour certains modèles, même dans des logements mono-pièce comme les tiny houses.

Prenez des notes pour indiquer l’emplacement de chaque appareil, ainsi que les opérations de contrôle effectués. Si vous êtes indisponible ou hors site, les équipes qui réparent votre système auront facilement accès à ces informations clés.

4 – Maintenez une zone vierge autour des bouches d’aération et d’aspiration

Les unités extérieures sont susceptibles de contenir des débris de saleté, de terre, de branches d’arbres et de plumes d’oiseaux. Vérifiez l’espace autour de cet équipement de CVC, car il devrait y avoir un dégagement d’environ un mètre autour de la zone d’admission des pompes à chaleur et des unités de climatisation. Vous devez vérifier ces composants extérieurs plus fréquemment que les autres parties de votre système, même une fois par semaine.

De plus, assurez-vous de faire un passage après une forte tempête, car les débris tombant lors de vents violents peuvent rester coincés près de l’entrée d’air. Cette liste de contrôle devrait vous permettre de poser des questions intelligentes et pertinentes et de tenir votre fournisseur de services responsable du contenu de votre contrat de maintenance préventive.

5- Envisagez de choisir un contrat de maintenance pour plus de tranquillité

Vous n’avez pas de contrat de maintenance ? N’oubliez pas que si une grande partie de ce dépannage peut être effectuée par vous-même, les réparations et l’entretien ne doivent en fin de compte être effectués que par votre fournisseur de VMC ou un chauffagiste certifié, car la plupart des garanties du fabricant ne couvrent pas les équipements dont l’entretien est assuré par une personne autre qu’un technicien agréé.

 

Related posts

Réfection ou installation de toiture : bien choisir son prestataire en misant sur le coût

Tamby

Comment remplacer une colonne lavabo par meuble ?

Ines

Bien choisir sa robinetterie : conseils de Plombier

aymen

Leave a Comment