Blog link2portal.com
Auto Moto

Le choix d’une boîte automatique

En quelques années, les technologies de boîte de vitesses automatique ont considérablement évolué. Actuellement, on ne peut plus associer les BVA (boîtes de vitesse automatiques) à la consommation excessive et à la conduite facile. En effet, les récentes variantes de boîtes automatiques suppriment les contraintes des modèles anciens.

La boîte de vitesses automatique (BVA) traditionnelle

À la place d’un embrayage, un convertisseur de couple équipe les boîtes de vitesses traditionnelles. Grâce à cette technologie, le véhicule peut être à l’arrêt tout en laissant le moteur tourner. Vous pouvez également retrouver une boîte de vitesses plus complexe ainsi qu’une commande hydraulique qui, pour assurer de bons réglages, gère les différents rapports suivant la vitesse de la voiture, la pression de la pédale d’accélérateur et le mode de conduite (éco, montagne, neige, sport…).

En dehors de la facilité d’utilisation, la boîte de vitesses automatique a également l’avantage de ne pas nécessiter d’entretien. Comme il n’y a pas d’embrayage, il suffira d’assurer le remplacement de l’huile de boîte de façon régulière. Par contre, l’absence de frein moteur constitue un inconvénient avec ce type de boîte surtout en cas de décélération. Les freins s’usent alors davantage, car très sollicités.

Comment marche une boîte de vitesses automatique robotisée ?

Les boîtes de vitesse robotisées (BVR) sont d’autres variantes de boîte de vitesse plus intéressante et qui sont disponibles chez quasiment tous les constructeurs. La BVR reprend les avantages de la boîte mécanique classique. Le véhicule dispose d’un embrayage, mais se charge de passer automatiquement les rapports et d’embrayer lorsqu’il le faut.

Les vitesses peuvent être également passées automatiquement à l’aide d’un levier ou de petites palettes installées au volant. La gestion est encore automatique dans ce mode. À l’opposé des BVA, ces types de boîtes ne se valent pas toutes et affichent des retards au moment de passer les rapports, ce qui peut constituer une source d’agacement. Certaines boîtes peuvent également donner des à-coups. Une réparation boîte automatique est également souvent nécessaire en raison de l’embrayage qui s’use comme sur une boîte mécanique.

BVA à double embrayage

Les constructeurs se sont rattrapés en mettant au point des boîtes automatiques dotées d’un double embrayage. Celles-ci sont, cependant, plus coûteuses. Deux demi-boîtes de vitesses combinées à deux embrayages les composent. Ce système permet d’éviter les à-coups puisque lorsqu’une vitesse est engagée, une autre est déjà préchargée. Comme la vitesse suivante passe de manière instantanée, aucune rupture du régime n’est observée.

Selon les explications d’un spécialiste boîte automatique, le véhicule consomme peu de carburant grâce à ce système. En effet, les variations de régime sont moins importantes. De plus, même en virage, les vitesses peuvent être passées sans affecter la conduite.

Related posts

Tout savoir sur le stage de récupération de points

Nathalie

Faire une réparation mécanique pour un véhicule en parfait état

Nathalie

Je veux vendre ma voiture vite et bien : Est-ce possible ?

Ines

Leave a Comment